Disques de rupture. Mélangeurs statiques. Échangeurs thermiques. Séparateurs de gouttes.

Section d’ouverture – Décrit la surface de section libre en mm², fournie par un disque de rupture après l’ouverture pour la sortie du fluide à protéger. La section libre d’écoulement est calculée durant la phase de conception d’un disque de rupture en fonction de l’application, ce qui donne le plus petit diamètre nominal utilisable pour le site spécifique. (En raison de la pression, il se peut qu’une largeur nominale plus grande que celle nécessaire pour la surface soit choisie pour pouvoir réaliser une très faible pression d’ouverture – plus la pression de réponse est basse plus la largeur nominale est grande –> F=p*A)

Séparateurs de gouttes – “Les séparateurs de gouttes sont des séparateurs de liquides ou d’aérosols pour les applications les plus diverses qui peuvent être livrés avec ou sans boîtier. Ils sont utilisés pour séparer les gouttes de liquides dans les fluides en écoulement, gazeux comme l’air ou les gaz de processus.

Les dévésiculeurs à grillage métallique sont également utilisés comme séparateurs à coalescence (séparateur d’huile) qui séparent deux liquides ayant des densités différentes.”

Spécification de tassement – La spécification de tassement également appelée spécification de dévésiculeur. La spécification de tassement comporte la densité de tassement, le matériau et le diamètre du fil. Chez STRIKO elle est indiquée, entre autres, sous la forme suivante : 9192-ss-0,28. L’efficacité de séparation, le diamètre du séparateur de gouttes, la densité et la viscosité du fluide, mais également la vitesse d’écoulement influencent conjointement la spécification et les dimensions de la maille. Les grandeurs de réglage décisives sont la densité de tassement et le diamètre du fil. Les dévésiculeurs ayant une haute densité de tassement et un faible diamètre de fil ont une grande capacité de séparation, mais un faible point d’engorgement. La surface d’afflux d’un dévésiculeur à grillage métallique et le débit volumique donné permettent d’obtenir, via l’équation de continuité, une section d’afflux optimale et, de ce fait, une vitesse d’écoulement optimale. Il est possible ainsi d’obtenir la spécification de tassement qui convient le mieux pour chaque cas d’utilisation et une surface d’afflux optimale. La hauteur de la maille a une influence relativement faible sur la capacité de séparation et la perte de pression. Elle sert plutôt de réserve, par exemple lorsque des fractions solides présentes ne sont éventuellement pas connues ou définies avec précision.

Support (pièce d’admission et d’écoulement) – L’utilisation de disques de rupture dans des porte-disques assurent le fonctionnement fiable des disques de rupture. Dans le support, l’étanchéité métallique entre le disque de rupture et la pièce d’admission du support est réalisée soit à l’aide des vis du raccord à brides (support standard) soit à l’aide des les 4 vis haute résistance intégrées dans le support de précontrainte. Les supports sont généralement réalisés en aciers inoxydables classiques tels 1.4571 ou en matériaux spéciaux comme l’Hastelloy®. Des supports en graphite, matériaux spéciaux ou acier inoxydable avec revêtement en PTFE sont utilisés pour les disques de rupture en graphite.

Supports de précontrainte: les porte-disques de rupture standards de STRIKO, dans la version à bride intermédiaire, n’obtiennent un serrage ferme et dense de l’élément de rupture qu’après avoir serré les vis de la bride. Cela signifie que après avoir desserré le raccord à brides, l’étanchéité métallique entre le disque de rupture et support n’est plus donnée. En revanche, dans le cas des supports de précontrainte PRO de STRIKO pour les disques de rupture des séries SZ et SU, le couple de serrage requis pour une pose sûre et étanche du disque de rupture est déjà fourni par les vis de précontrainte haute résistance lors du montage du disque de rupture dans le support. Ainsi, lors de l’arrêt de l’installation, il est possible à tout moment de desserrer le raccord à brides et de faire une inspection visuelle, un nettoyage ou même un remplacement nécessaire des joints de bride sans devoir utiliser d’un nouveau disque de rupture. Cela raccourcit de près de 80 % les périodes d’arrêt après la réponse du disque de rupture. L’utilisation de supports de précontrainte est particulièrement recommandée pour les conduites fragiles en acier inox émaillé, en verre et en plastique, les procédés de polymérisation, la tendance aux concrétions, les emplacements peu propices et les changements fréquents de disques de rupture.

Surface d’échange gazeux – Surface d’échange gazeux : l’échange gazeux est un processus du domaine de la physique durant lequel des gaz se redistribuent spatialement entre deux (parfois à travers une membrane perméable, parfois par des ouvertures ou des pores séparés) compartiments jusqu’à ce que la même concentration règne partout dans l’idéal. On parle aussi d’échange gazeux dans le cas de gaz qui sont dissous physiquement dans des liquides. Une surface de membrane la plus grande possible favorise un échange gazeux. Pour les mélangeurs statiques de STRIKO Verfahrenstechnik cela signifie que la taille des bulles de gaz exerce une influence non négligeable sur la solubilité dans les liquides. La taille des bulles d’un gaz à dissoudre dans un liquide a une influence significative sur la solubilité de ce gaz. La réduction de la taille des bulles de gaz entraîne l’augmentation de la surface d’échange gazeux, ce qui augmente le potentiel de solubilité du gaz.

Surface de décharge – Après la réponse/l’ouverture d’un disque de rupture, celui-ci libère une surface de section pour l’écoulement du fluide. La section libre requise dépend, entre autres, du fluide lui-même, de la forme du disque de rupture, de la pression d’éclatement, de la température et du volume à évacuer et est déterminée individuellement pour chaque application. Cela permet d’obtenir la largeur nominale minimale du dispositif de rupture à utiliser pour chaque application.

Surface de section – Cf. section d’ouverture