Disques de rupture. Mélangeurs statiques. Échangeurs thermiques. Séparateurs de gouttes.

Influence de la température – La pression d’éclatement du disque de rupture métallique est affectée par la température ambiante sur le disque de rupture au moment de la réponse de ce dernier. Lorsque la température augmente, la résistance du matériau métallique diminue, ce qui donne lieu à une plus faible pression d’ouverture du disque de rupture. Cela ne pose aucun problème en matière de sécurité étant donné que le disque de rupture s’ouvre en-dessous de la pression critique pour l’installation à protéger. En revanche, si un disque de rupture est conçu pour une température plus élevée que celle qui règne effectivement sur lui durant le fonctionnement, il va répondre si la pression est plus élevée que prévue. L’influence de la température dépend du matériau utilisé, mais peut être aller jusqu’à 18 % de la pression d’éclatement, dans le cas d’un écart de 100 K par rapport à la température pour laquelle il a été conçu et en fonction du matériau et du type de disque de rupture. Par conséquent, la bonne température au moment de l’éclatement du disque de rupture est très importante. Dans le cas des disques de rupture en graphite, l’influence est beaucoup plus faible, voire totalement négligeable. Dans les cas où la température à la rupture du disque ne peut pas être prédite, les disques de rupture en graphite sont une très bonne alternative aux disques de rupture métalliques.